Tes droits en tant qu’apprenti-e

Aide sociale

La Constitution fédérale te garantit le droit d’obtenir aide et assistance dans des situations de détresse ainsi que les moyens pour mener une existence conforme à la dignité humaine. Tu ne peux toutefois demander des prestations d’aide sociale que si tu as utilisé ta fortune en règle générale jusqu’aux derniers 4000 francs (pour une personne seule). La Conférence suisse des institutions d’action sociale (CSIAS) émet des recommandations pour le calcul des prestations d’aide sociale et la plupart des cantons suivent ces recommandations. Ce que l’on appelle le « forfait pour l’entretien » est une somme forfaitaire destinée à l’alimentation, à l’habillement, aux transports publics, au téléphone, aux loisirs, etc. À cela s’ajoutent les dépenses liées au logement et aux soins médicaux de base. En plus du minimum vital, l’aide sociale doit également te permettre de participer à la vie sociale et professionnelle. Elle peut prendre en charge des frais de formation et de reconversion. Les jeunes bénéficiaires de l’aide sociale participent souvent à des programmes de formation et d’insertion professionnelle, qui peuvent être rendus obligatoires. En outre, le service social peut exiger que les jeunes bénéficiaires vivent dans une colocation, meilleure marché, au lieu d’avoir leur propre appartement. Si tu ne cherches pas activement du travail, tu dois t’attendre à une réduction des prestations pouvant atteindre 30 %. Ces réductions doivent t’être notifiées officiellement et motivées. Tu disposes généralement d’une possibilité de faire recours (droit de recours avec délais). L’aide sociale doit être remboursée si des revenus n’ont pas été déclarés ou si tu as touché des biens importants par héritage ou gains de loterie.

Articles en relation

Bases légales

Cst. art. 7 et 12
Bases légales
Tes droits en tant qu’apprenti-e
Retour haut de page