Tes droits en tant qu’apprenti-e

Certificat de travail

Comme après la fin de tout rapport de travail, l’entreprise formatrice doit établir et te donner un certificat ou une attestation de travail à la fin de ta formation initiale. Un certificat de travail contient des informations sur ton identité, le nom et l’adresse de l’entreprise, la durée de ton engagement, une description complète des tâches et des responsabilités que tu as assumées. La description exacte de la fonction, les promotions et les mutations, avec les dates correspondantes, doivent aussi y figurer. Personnalisé, le certificat de travail évalue aussi tes capacités, le travail que tu as fourni, tes compétences sociales et ton attitude à l’égard de tes supérieur-e-s. Le certificat doit refléter la réalité. Il ne doit pas contenir de termes péjoratifs (négatifs à ton égard) ou ambigus, ni d’informations dissimulées (interdiction du certificat de travail « codé »). Il ne doit pas non plus mentionner des informations concernant ta santé, tes absences ou ta vie privée. Si tu n’es pas d’accord avec le certificat établi, tu peux demander qu’il soit corrigé. Ou alors tu demandes à la place une simple une attestation de travail. L’attestation de travail ne contient que des informations factuelles (activité professionnelle apprise, durée de l’apprentissage, nom de l’employeur, lieu de travail, etc.). Elle ne mentionne aucune évaluation de tes compétences. Tu peux réclamer un certificat de travail à un ancien employeur jusqu’à cinq ans après la fin des rapports de travail.

Articles en relation

Tes droits en tant qu’apprenti-e
Retour haut de page