Tes droits en tant qu’apprenti-e

Maternité

Toutes les mères exerçant une activité lucrative, même les apprenties, ont droit après la naissance de leur enfant à quatorze semaines de congé de maternité. Elles sont assurées durant cette période : les allocations pour perte de gain (APG) leur garantissent 80 % du dernier salaire. Cette couverture s’applique à toutes les travailleuses qui ont cotisé à l’APG pendant au moins neuf mois et qui exerçaient une activité lucrative au moins cinq mois avant la naissance. Pour les jeunes femmes de moins de 18 ans, il suffit qu’elles soient en train d’apprendre un métier ou qu’elles travaillent. Quelques conventions collectives de travail (CCT) accordent une durée de congé de maternité plus longue, de même que le canton de Genève. Durant la grossesse et au cours des seize semaines après l’accouchement, le licenciement est interdit. S’il est quand même prononcé, le licenciement n’est pas valable. Durant la première année de vie de ton enfant, si tu allaites sur ton lieu de travail ou si tu tires ton lait, un espace doit t’être réservé à cet effet. Le temps que tu y consacres est considéré comme du temps de travail. Tu as droit à au moins 90 minutes pour une journée de travail de plus de sept heures. Si la maternité met en danger le succès de la formation, le service de la formation professionnelle peut autoriser une prolongation de ta durée de formation.

Articles en relation

Bases légales

CO art. 329f, 336c
LAPG art. 16b à h
LTr art. 35-35b
OLT 1 art. 60-65
Ordonnance sur la protection de la maternité
Bases légales
Tes droits en tant qu’apprenti-e
Retour haut de page