Tes droits en tant qu’apprenti-e

Grossesse

L’entreprise ne peut pas te licencier à cause de ta grossesse, ni au cours des 16 semaines qui suivent ton accouchement. Si l’entreprise le fait quand même, le licenciement n’est pas valable. L’entreprise doit au contraire t’aider à terminer ta formation initiale malgré ta grossesse, même si celle-ci peut prolonger l’achèvement de ta formation. Pendant ta grossesse, en cas de trouble physique ou de douleurs, tu peux te dispenser d’aller au travail ou t’absenter en avisant ton employeur. Les entreprises doivent aménager le travail pour les femmes enceintes. Le travail de nuit, dans la mesure où il est légal, doit être converti en travail de jour. Les travaux lourds ou dangereux sont exclus, comme les activités dans un environnement dans lequel des mesures de protection particulières sont nécessaires. Ton temps de travail debout doit être limité au maximum : l’entreprise doit te procurer un travail assis le plus souvent possible. Après la naissance de l’enfant, tu as droit à 14 semaines de congé de maternité payé à 80 % du salaire. Les services médico-sociaux ou les centres de soins et d’aide familiale de ton canton peuvent te fournir des conseils. Durant la première année de vie de ton enfant, si tu allaites sur ton lieu de travail ou si tu tires ton lait, un espace doit t’être réservé à cet effet. Le temps que tu y consacres est considéré comme du temps de travail payé. Tu as droit à au moins 90 minutes si ta journée de travail dépasse sept heures.

Articles en relation

Bases légales

LTr art. 35-35b
OLT 1 art 60-65
Ordonnance sur la protection de la maternité
CO art. 329f, 336c
LAPG art. 16b-16h
Bases légales
Tes droits en tant qu’apprenti-e
Retour haut de page