Tes droits en tant qu’apprenti-e

Salaire pendant l’apprentissage

Le salaire est défini dans le contrat d’apprentissage. La loi ne prévoit pas de salaire minimum pour les apprenti-e-s. Plusieurs associations professionnelles publient des directives concernant les salaires minimaux pour les apprenti-e-s, mais elles ne sont pas contraignantes pour l’entreprise formatrice. En revanche, lorsqu’il y a une convention collective de travail (CCT) qui prévoit des salaires minimums pour les apprenti-e-s, l’entreprise est tenue de les appliquer. Contrairement aux autres employé-e-s de l’entreprise, les apprenti-e-s ne peuvent pas exiger de bénéficier, en fin d’année, d’une augmentation de salaire, de l’indexation au coût de la vie ou encore du 13e salaire. Les syndicats s’engagent pour que les apprenti-e-s aient droit au 13e salaire. Si tu reçois davantage que ce qui est prévu dans le contrat, ton nouveau salaire devient automatiquement le salaire contractuel. Il ne peut pas être réduit sans ton accord. Plusieurs types de rémunérations sont interdites durant la formation initiale : salaire aux pièces ou salaire à la prestation avec bonifications. Tu trouveras sur le portail Internet des syndicats des recommandations en matière de salaire et différentes informations à ce sujet.

Articles en relation

Tes droits en tant qu’apprenti-e
Retour haut de page